La Norme

L’électromyostimulation – efficace et avec gain de temps

La norme EMS[Safe] est le fruit de la popularité croissante des exercices de musculation. Il est vrai que le développement des muscles donne confiance en soi et sculpte le corps. Un célèbre chirurgien esthétique a d’ailleurs déclaré un jour: «Il n’y a pas de beauté sans muscles.» Mais la musculation va encore au-delà: il s’agit d’un excellent moyen pour lutter contre l’atrophie musculaire liée à l’âge. À ce titre et eu égard à l’évolution démographique et au vieillissement de la population, la musculation joue un rôle de plus en plus important d’un point de vue sanitaire. Pour pouvoir continuer à vivre de manière indépendante à un âge avancé, il est crucial de préserver sa force musculaire.

L’électromyostimulation est une toute nouvelle forme de musculation, en tout cas en ce qui concerne son application générale. Cependant, les exercices d’électromyostimulation sont aussi fondés sur la loi physiologique selon laquelle il n’est possible de développer la musculature que par le biais de tensions musculaires élevées lors d’entraînements réguliers.

Les Critères

Exigences de la norme EMS[Safe]

Remarques générales

D’une certaine manière, les normes sont des lois et peuvent donc être, tout comme les lois, difficiles à interpréter pour le profane.

Pour en savoir plus sur les exigences de la norme EMS[Safe] qui vous intéressent particulièrement, cliquez sur les domaines correspondants!

Contrat avec le client, contrats et documents officiels

Les exigences d’EMS[Safe] sont très libérales et se fondent sur le principe de normalisation selon lequel une norme ne doit pas être assortie d’exigences si des dispositions légales correspondantes existent déjà.

En d’autres termes, le centre doit

  • prouver sa forme juridique à l’aide d’un extrait du registre du commerce;
  • souscrire une assurance responsabilité civile d’entreprise et le prouver par une copie de la police d’assurance et des justificatifs de paiement de la prime pour la période de validité actuelle de la police;
  • permettre au client de se renseigner en détail sur les offres du centre avant la signature du contrat (étude du contrat / interruption du contrat, etc.).

Par ailleurs, la communication écrite des prix des services et produits proposés doit être transparente.

Avant la conclusion du contrat, le client (potentiel) doit être informé de manière juridiquement contraignante, c’est-à-dire sous forme écrite, du type de dispositions s’appliquant en cas d’interruptions de contrat (time-stops).

Au-delà des exigences/critères définis dans cette partie de la norme que le prestataire EMS doit respecter, celui-ci doit également veiller à ce que le service d’«entraînement par EMS» soit fourni de manière irréprochable du point de vue juridique. Ce point concerne en particulier la pratique professionnelle de ses collaboratrices et collaborateurs ou de toute personne avec laquelle le prestataire EMS est lié par un rapport de droit.

Gestion des urgences

Responsable des urgences
Le centre doit désigner expressément un collaborateur/une collaboratrice responsable de l’organisation et de la planification des mesures à prendre en cas d’urgence et des préparatifs organisationnels et en termes d’infrastructures nécessaires pendant les horaires d’ouverture. Il doit communiquer le nom de celui/celle-ci par écrit à QualiCert.

Ce(tte) responsable des urgences doit être habilité(e) à donner des instructions au sein du centre en cas d’urgence et être connu(e) de tous les autres collaborateurs.

Compétence en situation d’urgence
Pendant les horaires d’entraînement du prestataire EMS, il est impératif qu’au moins un(e) collaborateur/collaboratrice disposant de qualifications BLS-DAE valables soit physiquement présent(e) dans le centre.

Les qualifications BLS-DAE sont considérées comme valables si la date de délivrance du diplôme correspondant remonte à moins de deux ans et si elles ont été obtenues auprès d’un établissement de formation certifié SRC ou disposant d’une autorisation similaire.

Le prestataire EMS doit tenir un registre/dossier avec les originaux ou les copies des certificats BLS-DAE (valides) de tous les collaborateurs. Les temps d’intervention de ceux-ci doivent être fixés de manière à satisfaire au critère de présence BLS-DAE permanente pendant toute la durée d’ouverture du centre. Les originaux ou les copies des certificats BLS-DAE valides doivent être conservés dans le registre/dossier (physique ou électronique). Le centre doit tenir le dossier à disposition lors des contrôles.

Répartition des rôles et anticipation
Afin d’assurer l’aptitude aux cas d’urgence, il est nécessaire d’attribuer de manière fixe deux rôles à au moins deux collaboratrices/collaborateurs présent(e)s pour qu’elles/ils prennent les mesures nécessaires en cas d’urgence.

Il convient de définir une mesure standardisée de sensibilisation aux éventuelles mesures à prendre en cas d’urgence (anticipation) dans le cadre du travail et les collaborateurs doivent montrer qu’ils savent l’appliquer avant le début du travail.

Une mesure d’anticipation acceptable au sens d’EMS[Safe] doit permettre au personnel du centre d’être en mesure de prendre les mesures nécessaires en cas d’urgence dès le début du travail, c’est-à-dire avant même la survenue d’un éventuel cas d’urgence! Cette mesure peut passer par la distribution de fiches et/ou de cartes de la taille d’une carte de crédit expliquant les différents rôles.

Entraînement aux cas d’urgence et procès-verbaux
Chaque année, au moins deux entraînements aux cas d’urgence, séparés d’au moins 4 mois, doivent être réalisés. Des procès-verbaux doivent alors être dressés, puis archivés.

Les modèles de procès-verbal et les procès-verbaux remplis suivants doivent être mis à disposition:

  1. Modèles de procès-verbal et système d’archivage (p. ex. dossier) pour les deux types d’entraînement aux cas d’urgence
  2. Procès-verbaux remplis et système d’archivage (p. ex. dossier) des entraînements aux cas d’urgence effectués
  3. Modèles de procès-verbal et système d’archivage (p. ex. dossier) pour la documentation des cas d’urgence
  4. Procès-verbaux remplis de cas d’urgence survenus et système d’archivage

Matériel d’urgence et conditions à remplir en termes d’infrastructures

Matériel d’urgence
La pharmacie/trousse de secours doit être placée dans un lieu facile d’accès et contenir le matériel d’urgence ci-dessous pour les situations suivantes:

Généralités
· Ciseaux
· Pince
· Epingles de sûreté

Plaies ouvertes
· Gants en plastique
· Compresses stériles pour désinfection de plaies
· Pansements stériles pour recouvrement de plaies
· Produits de désinfection des plaies (date d’expiration OK)
· Sparadraps 

Entorses/Claquages
· Différents bandages en gaze ou bandages élastiques
· Echarpe triangulaire
· Moyens de refroidissement (spray, cold pack, glace)

Hypoglycémie
· Glucose
· Boissons sucrées (gratuitement à disposition)

Accident cardiovasculaire
· Auxiliaires de respiration (p. ex. masque/mouchoirs)
· Défibrillateur automatique externe (DAE) qui remplit les dispositions supplémentaires sur le défibrillateur automatique externe
· Moyens de réchauffement (couverture chauffante / couverture en laine/serviettes éponge)

La pharmacie de secours doit être entretenue régulièrement. Les entretiens doivent être réalisés au moins tous les trois mois.

Ces entretiens doivent être datés et validés par les personnes responsables, puis les procès-verbaux correspondants doivent être archivés.

Le matériel d’urgence suivant doit également être disponible:

Panne d’électricité
· Générateur de secours
ou
· Lampe de poche
REMARQUE
La lampe de poche doit être rangée dans un endroit connu par le personnel et facilement trouvable dans l’obscurité

Autre matériel
Afin d’assurer la gestion optimale d’un cas d’urgence, il est nécessaire que le prestataire EMS remplisse les conditions suivantes en termes d’infrastructures:

· Les numéros de téléphone d’urgence doivent être apposés sur tous les téléphones ou être visibles depuis tous les téléphones
· Un téléphone sans fil ou mobile doit être disponible.
· Un récapitulatif de signalisation bien lisible avec description de l’itinéraire que les secours doivent emprunter pour accéder aux locaux du prestataire EMS doit être disponible à proximité du téléphone.
· La description de l’itinéraire doit comporter au moins les indications suivantes: adresse exacte, description précise de la voie d’accès pour les véhicules sur les 100 derniers mètres et descriptif détaillé de l’emplacement de l’entrée pour les piétons

Hygiène et nettoyage des infrastructures

Le prestataire EMS est tenu de réaliser tous les travaux de nettoyage concernant les infrastructures conformément à un plan de nettoyage écrit ou de les faire réaliser par une entreprise de nettoyage.

Le plan de nettoyage écrit doit indiquer la localisation, la fréquence et la date des différentes mesures d’hygiène et de nettoyage ainsi que le nom de la personne responsable les appliquant.

Une fois que les mesures d’hygiène et de nettoyage susmentionnées sont terminées, un procès-verbal indiquant leur objet ainsi que la date et l’heure où elles ont été appliquées est dressé, puis la personne chargée de leur application valide le procès-verbal en le signant.

L’organe de certification doit pouvoir consulter à tout instant le procès-verbal des mesures d’hygiène et de nettoyage appliquées.

Hygiène et propreté des appareils et accessoires d’entraînement par EMS

Appareils d’entraînement par EMS
Le prestataire EMS est tenu de nettoyer les appareils et accessoires d’entraînement conformément aux instructions du fabricant/fournisseur et de documenter ces mesures de nettoyage et d’hygiène dans un plan de nettoyage écrit.

Le plan de nettoyage écrit doit indiquer la fréquence et la date des différentes mesures d’hygiène et de nettoyage ainsi que le nom de la personne responsable les appliquant.

Équipements
Le prestataire EMS doit nettoyer les équipements portés directement sur la peau après chaque utilisation selon un plan de lavage et de nettoyage écrit. Cette disposition concerne surtout les vêtements prêtés et loués qui sont portés directement sur la peau. Une fois que les mesures de lavage et de nettoyage susmentionnées sont terminées, un procès-verbal indiquant leur objet ainsi que la date et l’heure où elles ont été appliquées est dressé, puis la personne chargée de leur application valide le procès-verbal en le signant.

L’organe de certification doit pouvoir consulter à tout instant le procès-verbal des mesures de lavage et de nettoyage appliquées.

Électrodes
Si la personne utilise ses propres électrodes pour s’entraîner, celles-ci doivent être nettoyées et manipulées conformément aux instructions du fabricant/fournisseur, lesquelles sont consignées dans un plan de manipulation et de nettoyage écrit.

Le plan de manipulation et de nettoyage des électrodes doit indiquer la fréquence et la date des différentes mesures de manipulation et de nettoyage ainsi que le nom de la personne responsable les appliquant.

Une fois que les mesures de manipulation et de nettoyage des électrodes susmentionnées sont terminées, un procès-verbal indiquant leur objet ainsi que la date et l’heure où elles ont été appliquées est dressé, puis la personne chargée de leur application valide le procès-verbal en le signant.

L’organe de certification doit pouvoir consulter à tout instant le procès-verbal des mesures de manipulation et de nettoyage des électrodes appliquées.

Appareils EMS et vêtements spéciaux

Le prestataire EMS doit fournir les confirmations / attestations suivantes pour tous les appareils EMS utilisés:

Impulsions générées avec un câble
Déclaration CE de conformité du fabricant
Respect de la norme SN EN 61000 (CEM)
Norme relative aux appareils d’électrostimulation IEC 60601-2-10

Impulsions générées sans câble
Déclaration CE de conformité du fabricant
Respect de la norme SN EN 61000 (CEM)
Norme relative aux appareils d’électrostimulation IEC 60601-2-10
Respect de la norme SN EN 55011

Les confirmations/attestations sont délivrées par les fabricants des appareils.

Placement des appareils EMS

Les appareils EMS doivent être placés de façon à
· assurer le fonctionnement irréprochable et illimité de tous les appareils lorsqu’ils sont utilisés simultanément;
· assurer le plein accès à tous les appareils, même lorsqu’ils sont utilisés simultanément.

Tous les appareils EMS utilisés doivent être stables dans toutes les directions pendant l’entraînement et, le cas échéant, lorsqu’ils sont en position de rangement.

Les appareils stationnaires doivent être dotés d’un dispositif de maintien afin d’assurer la sécurité et l’équilibre de l’utilisateur pendant son entraînement.

Les environs immédiats de la zone d’entraînement ne doivent pas comporter d’objets susceptibles de faire trébucher ou tomber l’utilisateur pendant son entraînement (tables, chaises, appareils d’entraînement tels que des haltères, etc.).

Si l’utilisateur ne porte pas ses propres vêtements pour l’entraînement, il est impératif qu’il porte des vêtements pouvant être lavés à 90 degrés ou possédant des propriétés antimicrobiennes.

Ergonomie des appareils EMS
L’entraîneur/instructeur EMS formé et qualifié conformément aux exigences doit pouvoir manipuler les éléments de commande de l’appareil EMS à tout instant et en toute sécurité.

L’intensité des stimulations ne doit pas pouvoir être réglée au-delà de 5% de la charge maximale.

Il doit être possible de définir de manière précise une intensité des stimulations adaptée à chaque utilisateur.

Les éléments de commande doivent être identifiables et utilisables à tout instant.

Absence de risque médical associé à l’entraînement

Avant de commencer les entraînements, le prestataire EMS doit toujours procéder à une évaluation des risques pour la santé de chaque patient par l’intermédiaire d’un questionnaire.

Le questionnaire doit reposer sur une base scientifique, mettre en lumière la présence éventuelle de contre-indications particulières pour l’entraînement par EMS et être recommandé ou fourni par un établissement spécialisé.

Le questionnaire d’évaluation des risques pour la santé associés à l’entraînement par EMS doit poser des questions portant sur les paramètres suivants et correspondant aux risques pertinents:
· Données personnelles (âge/sexe)
· Habitudes en termes d’exercice physique (actuellement et au cours des 3 derniers mois)
· Facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires
· Troubles respiratoires (asthme/bronchite)
· Troubles du métabolisme (diabète)
· Problèmes de santé généraux

Le questionnaire doit également mettre en lumière d’éventuelles contre-indications relatives et absolues et les traiter conformément aux instructions figurant dans le fichier spécial

Kontraindikationen_GK-EMS-Training.pdf

En outre, le questionnaire doit contenir une note attirant l’attention du client sur le fait qu’il doit signaler au prestataire EMS toute modification de son état de santé par rapport aux réponses qu’il a données dans le questionnaire. Une fois le questionnaire rempli, le client doit accepter cette note en apposant sa signature et en inscrivant la mention «Lu et approuvé» à côté de ses initiales. Toute modification ultérieure des informations fournies dans le questionnaire doit être documentée par écrit, puis confirmée par le biais de la signature des deux parties.

Une fois le questionnaire rempli, le client doit le signer et dater.

Exigences relatives au déroulement de l’entraînement par EMS

Principe d’entraînement
Le prestataire EMS doit se conformer au principe de résistance, charge et récupération.

Au cours des entraînements, il doit adapter les paramètres de charge que sont la fréquence, la durée et l’intensité de la résistance du client et satisfaire les exigences suivantes.

Pendant l’entraînement, l’entraîneur doit toujours maintenir un contact visuel et une communication verbale avec le client.

Avant le premier entraînement, le client doit être familiarisé avec les exercices et un entraîneur/instructeur EMS qualifié doit lui présenter les différentes étapes de l’entraînement. L’entraîneur/instructeur EMS qualifié conformément aux exigences et chargé de diriger l’entraînement tout comme le client doivent pouvoir interrompre l’entraînement à tout instant.

Premier entraînement
Le premier entraînement doit

· présenter une durée d’entraînement effective réduite;
· prévoir une adaptation aux impulsions pendant le laps de temps recommandé de 5 minutes;
· comporter un entraînement raccourci durant 12 minutes maximum avec des stimulations d’intensité modérée et une charge intermittente associées à des phases d’impulsion courtes.

Ce «principe du premier entraînement» doit être communiqué au client de manière transparente.

Le prestataire EMS doit disposer d’une instruction écrite lui demandant de réaliser le premier entraînement (manuel de l’entraîneur). Un modèle de procès-verbal doit être prévu pour documenter les paramètres de charge de chaque client à l’issue du premier entraînement. Le procès-verbal du premier entraînement de chaque client doit être archivé.

Entraînements suivants
Ce n’est qu’une fois le premier entraînement obligatoire réalisé conformément aux exigences qu’il est possible d’augmenter prudemment la durée de l’entraînement, jusqu’à atteindre la durée maximale de 20 minutes. Les paramètres d’entraînement (programme d’entraînement) à appliquer après le premier entraînement doivent se fonder sur les principes suivants:

· Au cours des 8-10 premières semaines, il n’est pas autorisé de dépasser une unité d’entraînement par semaine.
· Au cours des 8-10 premières semaines d’entraînement, le temps de récupération entre chaque unité d’entraînement doit être supérieur ou égal à 4 jours.

Ce «principe de fréquence des entraînements» doit être communiqué au client de manière transparente.

Le prestataire EMS doit posséder un document écrit type (manuel d’entraînement) portant sur le «principe de fréquence des entraînements».

Le client doit pouvoir résumer les unités d’entraînement (exercices, prescriptions en termes de charge) par écrit ou par voie électronique (p. ex. sous la forme d’une carte d’entraînement).

Compétence personnelle pour prodiguer l’entraînement par EMS

Formation de l’entraîneur EMS
Pour être sûr et efficace, un entraînement par EMS doit toujours être dirigé et accompagné par un entraîneur/instructeur EMS formé et qualifié conformément aux exigences. Im File Qualifikationsanforderungen_EMS.pdf sind die Qualifikationsanforderungen aufgeführt.

FAQ

Qu’est-ce que l’entraînement par EMS?

EMS est l’abréviation d’ÉlectroMyoStimulation. Il s’agit ni plus ni moins de stimuler la musculature (=myo) à l’aide d’électrodes qui provoquent la contraction des muscles via un courant électrique. Autrement dit, avec un entraînement par EMS, les muscles ne se contractent pas suite à une décision volontaire de stimuler le système nerveux, mais ils sont soumis en plus à des contractions conscientes et volontaires.

L’entraînement par EMS existe-t-il depuis longtemps?

Sous sa forme actuelle, il est relativement récent et a commencé à vraiment se diffuser il y a une dizaine d’années seulement. En revanche, sous sa forme ciblée avec effet direct sur certains muscles fonctionnels, l’entraînement par EMS est utilisé depuis longtemps, en particulier en physiothérapie. La nouveauté est que, désormais, il est possible de stimuler les principaux muscles au cours d’un même entraînement. C’est pourquoi la dénomination correcte serait plutôt entraînement par EMS pour l’ensemble du corps ou entraînement par EMS-EC.

Est-ce que l’entraînement par EMS est dangereux? Après tout, il a recours au courant électrique.

Il est évident que l’entraînement par EMS pour l’ensemble du corps présente un risque plus important que la musculation traditionnelle. C’est la raison pour laquelle il est impératif de respecter les lignes directrices, par exemple la norme EMS[Safe], qui se basent sur des preuves scientifiques. Les précautions à prendre consistent surtout à réaliser une analyse des risques pour la santé en mettant en lumière d’éventuelles contre-indications relatives et absolues, ces dernières étant rédhibitoires pour l’entraînement par EMS de l’ensemble du corps. De même, il est impératif de respecter scrupuleusement les règles concernant le premier entraînement et la fréquence des unités d’entraînement suivantes.

Pourquoi l’entraînement par EMS se développe-t-il autant tout à coup?

Des innovations dans le domaine des appareils et, en particulier, des vêtements spécialement adaptés ont permis à l’entraînement par EMS de l’ensemble du corps de se «démocratiser». Par ailleurs, de plus en plus de personnes prennent conscience de l’effet positif de l’exercice physique et de l’entraînement, même si, parmi ces personnes, il y en a beaucoup qui n’ont pas très envie de s’entraîner. Sinon, elles auraient déjà commencé. L’entraînement par EMS pour l’ensemble du corps est attrayant pour ce groupe, car c’est un «entraînement tout en un» – ce qui, vu d’un peu plus près, n’est bien sûr par tout à fait vrai – et il demande peu de temps.

Les effets de l’entraînement par EMS-EC sont-ils réels?

Bien entendu, l’entraînement par EMS pour l’ensemble du corps étant encore récent, il fait encore assez peu l’objet de travaux de recherche scientifique par rapport à l’entraînement «normal», mais les connaissances scientifiques disponibles montrent clairement que l’entraînement par EMS de l’ensemble du corps permet d’obtenir des effets sensibles en peu de temps et avec des unités d’entraînement relativement peu nombreuses et courtes.

Pourquoi dois-je faire certifier mon centre EMS?

Il y a trois bonnes raisons à cela:

  • Une certification de la conformité à la norme EMS[Safe] atteste que votre centre «prodigue» l’entraînement par EMS de manière sûre.
  • La norme EMS[Safe] vous donne des consignes sur la façon d’exploiter correctement un centre EMS et elle permet d’attester, par le biais d’un «tiers» indépendant et neutre, que vous suivez bien ces consignes.
  • Une certification de la conformité à la norme EMS[Safe] permet à vos clients d’obtenir le remboursement d’une partie des coûts de l’entraînement par EMS auprès de différentes caisses maladie.

Certification

Neutralité et indépendance
Les certifications de la conformité à la norme EMS[Safe] sont réalisées par QualiCert. EMS[Safe] ne réalise aucune certification car EMS[Safe] est une norme et un label, pas une institution de certification. En revanche, QualiCert remplit tous les critères pour être considérée comme «tiers» neutre et indépendant. Ces critères sont définis dans la norme SN EN ISO 17065:2012.

En voici les principaux:

Compétence d’institut de contrôle
QualiCert est une institution de certification travaillant depuis près de 25 ans dans le secteur de la remise en forme, ce qui en fait un leader en matière de contrôle et de certification des centres de remise en forme et d’entraînement en Suisse, en Europe et au-delà.

Preuve d’une démarche valide et objective
Les procédures de contrôle de QualiCert ont fait leurs preuves lors de plus de 30’000 contrôles réalisés sur place. Ces procédures sont parfaitement objectives et elles sont également numérisées, ce qui permet de réduire le risque d’erreur.

Neutralité et indépendance absolues
QualiCert est détenue à 100% par Paul Eigenmann, son créateur, qui l’a dirigée pendant des années et est aujourd’hui responsable des certifications et de la normalisation chez QualiCert.

Pas d’activité économique dans le secteur dans lequel la certification est accordée
Mis à part pour les certifications, la société QualiCert AG n’exerce aucune activité économique dans le secteur des centres de remise en forme et d’entraînement.

Rendez-vous ici pour en savoir plus sur QualiCert.

Contact

    Die Norm „EMSSafe“ wird verwaltet und gepflegt durch:

    QTB
    Kesslerstrasse 9
    9001 St. Gallen
    info@qtb-qualität.ch